L'association "le murs aux fleurs de Lys"

La Rando des Passeurs : revivre l’Histoire

Fin mai 1945 Bernard Bouveret rentre avec son père à Chapelle-des-Bois. Tous deux viennent de passer un an au camp de concentration de Dachau puis à celui d’Allach. Depuis 1942, ils défiaient les Allemands passant, par-dessus la frontière, documents secrets, renseignements et mettant en lieu sûr résistants « grillés » ou familles juives promises à une mort certaine. La guerre est presque déjà loin au village. Les deux hommes sont heureux de revenir chez eux. Mais, de l’horreur vécue en Allemagne ils ne parleront pas. Ou si peu…

2006. Un petit film tourné par Maurice Dégailler, un Suisse de la vallée de Joux, pour Val TV, ravive le souvenir des temps de guerre, témoigne du courage des hommes qui ont combattu la barbarie nazie de chaque côté de la frontière qui partage le Risoux. Il fait parler Bernard Bouveret de son engagement aux côtés de Fred Reymond, le Suisse du Sentier, des sœurs Cordier, de Gilbert Courvoisier, d’Achille Griffond…

2006-2008. Aubergiste à Chaux-Neuve, tout près de Chapelle-des-Bois, amoureux de l’histoire et des hommes de sa région, Alain Nicod invite régulièrement Bernard à raconter son aventure à ses pensionnaires. Le courant passe de suite. Le Risoux de Bernard, c’est celui que les touristes arpentent à pied, à ski, à VTT. Les lieux qu’il décrit, le mur qu’il « cambe » de jour comme de nuit, ils en connaissent la beauté et la difficulté. Bernard, qui était plutôt « taiseux » sur ces années terribles, raconte. Et dit une histoire riche et belle et en même temps si terrible que l’idée vient presque naturellement à Alain Nicod de la faire vivre – un tout petit peu – aux amis, voisins, aux habitants des villages où elle s’est jouée. A Chapelle des Bois, Christian Burri et tout son réseau d'amis et bénévoles, sont une aide précieuse à la bonne réalisation du projet.

Ainsi est née, en 2008, la Rando des Passeurs et l’association « Le mur aux fleurs de Lys ». Ainsi a commencée, autour de Bernard et de chaque côté du mur frontière, une nouvelle aventure. Passionnante.

Le Mur aux fleurs de lys

Rien de politique dans l’appellation de l’association organisatrice de la « Rando des Passeurs » !

Ce mur est bien réel. Ponctué de bornes frappées le plus souvent – côté français – de la fleur de lys, il marque la frontière entre la France et le canton de Vaud depuis… 1649 !
Un mur frontière, destiné à séparer, mais qui est devenu le « lien » entre les adhérents. Installés en France et en Suisse, les membres de l’association en ont fait leur symbole.
Ce « Mur aux fleurs de lys » est aussi devenu l’un des intérêts majeur de la Rando. Chaque participant est invité à le « camber » (c'est-à-dire le franchir) et à s’imprégner du sentiment de liberté qui devait envahir ceux qui retrouvaient la liberté en arrivant en Suisse.

Organisée chaque dernier dimanche de juin, la Rando des Passeurs est aussi l’occasion de faire connaissance avec l’histoire de la région, et avec le patrimoine naturel et architectural.
Par ailleurs l’association organise d’autres rencontres en lien avec son but déclaré : « Garder la mémoire du Risoux (Risoud), notamment par l’organisation de randonnées et d’événements culturels ». Ainsi en Octobre 2010, elle a organisé un voyage à Dachau dans les pas des déportés de Chapelle-des-Bois. Puis ce fut le Vercors et le Mémorial d'Izieu, Les Vosges et le camp du Struthof, les plages du débarquement et Verdun pour le centenaire de la grande guerre.

Le Mur aux fleurs de lys est domicilié à la Mairie, 2 Route Principale, F 25240 Chapelle-des-Bois.

Le bureau est constitué de Alain Nicod, président ; Christian Burri, vice-président ; Bernard Bouveret; Michel Bouveret et Yvette JeanBaptiste, trésoriers ; Lilo Monnier-Benoit; Josiane Arbez; Bernard Flot; Harry Kleiner et Bénédicte Cretin.

Bernard Bouveret est la mémoire de l’association. Roger Golay, du Sentier en Suisse, apporte sa grande connaissance des chemins de randonnée du Risoud.

Nous contacter : rando(at)randodespasseurs.com

1