Le Théâtre des Opérations

Contexte historique et géographique

Le 10 mai 1940, l’armée allemande lance une offensive menant à l’invasion de la France et à la signature de l’Armistice le 22 juin. Deux jours plus tard, le village de Chapelle-des-Bois voit arriver les premiers blindés et découvre l’Occupation: les tickets de rationnement, le couvre-feu et les douaniers allemands qui patrouillent jour et nuit le long de la frontière. De l’autre côté de celle-ci, la Suisse se retrouve encerclée par les forces de l’Axe.

Dans ce contexte, la situation géographique de la Vallée de Joux en fait une zone stratégique. En effet, son versant nord est entièrement recouvert par l’une des plus grandes forêts d’Europe: le Risoux. Cette imposante surface boisée est parcourue en son sommet par un mur en pierre sèche, typique des alpages jurassiens. Cet ouvrage qui fait office de frontière territoriale entre la Suisse et la France se prête mal à une surveillance rigoureuse.

Les rencontres franco-suisses dans le Risoux n’ont jamais cessé, même lorsque la guerre et l’occupant sont arrivés. Ces amitiés donnent alors naissance à un réseau d’une quinzaine de personnes qui servent différentes filières de renseignement de 1941 à 1944.


Fred Reymond

L’armée suisse voit en ce père de famille l’agent idéal : discret, au bénéfice d’une excellente condition physique et de nombreux contacts en France voisine.

Découvrir son histoire

Jules Galmiche

Surnommé « Le Père Galmiche », cet ancien douanier a préféré prendre sa retraite que de travailler pour les Allemands.

Découvrir son histoire

Bernard Bouveret

Premier agent engagé par Fred, âgé de 17 ans, il s’engage avec conviction, heureux de pouvoir agir contre l’occupant.

Découvrir son histoire

Gilbert Courvoisier

Père de famille et grand ami du père de Bernard, il offre un travail à ce dernier au début de la guerre en tant qu’aide-cantonnier.

Découvrir son histoire

Achille Griffond

En 1943, sans domicile fixe et fuyant le STO (Service du travail obligatoire)

Découvrir son histoire

Joseph Blondeau

Habitants de Treffay, les membres de la famille Blondeau se déplacent en estivage dans leur ferme de la Combe des Cives.

Découvrir son histoire

Paul Blondeau

« Popaul », fils de Joseph, tient la maison de la Combe des Cives avec sa jeune sœur, Nénette.

Découvrir son histoire

Victoria Cordier

Ses activités intenses de Résistante la mènent de Champagnole à Lausanne, en passant par Lyon, Paris et sa maison natale au pied du Risoud.

Découvrir son histoire

Paul Bôdu-Bouveret

« Bôdu », ami d’enfance et voisin de Bernard, a traversé la frontière de nombreuses fois.

Découvrir son histoire

Madeleine Cordier

Plus discrète, la sœur aînée de Victoria la seconde dans toutes ses activités de Résistance

Découvrir son histoire

Georgette Meylan

Jeune fille pleine d’énergie et grande sportive, elle participe à de nombreux passages de courrier et de fugitifs...

Découvrir son histoire

Anne-Marie Im Hof-Piguet

Jeune diplômée, elle décide de s’engager auprès de la Croix-Rouge Suisse Secours aux Enfants.

Découvrir son histoire

Jean-François Meylan

Frère aîné de Georgette, « cambe-frontière » par goût de l’aventure, il est à l’origine de la rencontre entre les sœurs Cordier...

Découvrir son histoire

13ème rando des passeurs

Vivez leur histoire !
Inscription 5€ : Elle comprend le livret-passeport. Les repas et boissons (non inclus) sont encaissés sur place.

+ d'info